Caja PDF

Comparta fácilmente sus documentos PDF con sus contactos, la web y las redes sociales.

Compartir un archivo PDF Gestor de archivos Caja de instrumento Buscar PDF Ayuda Contáctenos



Le Passé (3ème partie) .pdf



Nombre del archivo original: Le Passé (3ème partie).pdf
Autor: Valued Acer Customer

Este documento en formato PDF 1.5 fue generado por Microsoft® Word 2010, y fue enviado en caja-pdf.es el 11/11/2015 a las 03:57, desde la dirección IP 189.204.x.x. La página de descarga de documentos ha sido vista 846 veces.
Tamaño del archivo: 676 KB (6 páginas).
Privacidad: archivo público




Descargar el documento PDF









Vista previa del documento


COMPRENDRE UN FAIT HISTORIQUE
Act.1. Lisez le document et répondez aux questions.

La dernière survivante du Titanic est morte
La dernière survivante du Titanic, Lilian Asplund, est morte dans son sommeil à l’âge
de 99 ans, dans sa maison dans le Massachusetts (dans le Nord des États-Unis). Au
moment du naufrage du Titanic, Lilian Asplund était une petite fille de cinq ans. Son
père et trois de ses frères sont morts. Lilian, ainsi que sa mère et son frère Félix ont pu
échapper à la catastrophe.
En 1912, le Titanic était le plus grand paquebot du monde et on croyait – certains étaient même sûrs – qu’il
ne pouvait pas couler. Malheureusement, dans la nuit du 14 au 15 avril 1912 pendant son premier voyage de
Southampton en Angleterre à New York aux États-Unis, le bateau a heurté un iceberg près de Terre-Neuve.
Sur les 2 201 passagers à bord, 1 490 ont trouvé la mort dans les eaux glacées de l’Atlantique.
Quelques jours après l’accident, la mère de Lilian a raconté à un
journaliste ce qui s’était passé juste après l’accident : « C’était terrible : les
gens pleuraient, poussaient criaient… j’étais arrivée près des canots de
sauvetage avec mes enfants Lilian et Félix. Je pouvais bien voir les
icebergs autour de nous. Il faisait très froid. Mon mari et mes autres
enfants étaient à une dizaine de mètres de nous. Alors mon mari a crié :
« Allez-y, sauvez-vous… » Nous avons pris place dans un canot de
sauvetage. Mon mari nous a souri en nous disant au revoir… C’était
vraiment terrible. Jamais je ne pourrai oublier ça. »
Lilian, elle, n’a jamais parlé de ce qui s’est passé pendant cette nuit-là.
En 1985, des chercheurs ont retrouvé l'épave du Titanic près de Terre-Neuve où il avait coulé en 1912.

Répondez :
1.

Quel était le nom de la dernière survivante du Titanic ?

.................................................................

2.

Elle avait quel âge lors du naufrage ?

.................................................................

3.

Quels autres membres de la famille de Lilian se sont sauvés ?

.................................................................

4.

Quelle était la route du Titanic ?

.................................................................

5.

Comment et à quel endroit l’accident a-t-il eu lieu ?

.................................................................

6.

Combien de passagers se sont sauvés de la mort ?

.................................................................

7.

Comment est-ce que Lilian a échappé à la mort ?

.................................................................

8.

Selon la mère de Lilian, quelle était la situation à bord du

.................................................................

Titanic juste après l’accident ?
9.

Où et quand on a retrouvé l’épave du Titanic ?

.................................................................

Act.2. Lisez et analysez ce tableau sur l’utilisation des Temps Verbaux du Passé.

Act.3. Une personne raconte son expérience de vie à l’époque du Mur de Berlin.
Complétez le texte avec la conjugaison des verbes au PC ou à l’Imparfait.

Le mur de Berlin
Le mur de Berlin _________ (être) construit en 1961. C’ _________ (être) pendant la guerre froide : les
gens de Berlin-Est _________ (passer) continuellement à Berlin-Ouest.
Pour éviter cela, le gouvernement de la RDA _________ (construire) le mur qui
_________ (séparer) les deux Berlin. Il _________ (être) très long et il _________
(avoir) plusieurs kilomètres de long. Très vite, il _________ (devenir) un symbole.
Des artistes connus et anonymes l’ _________ (couvrir) des graffitis et des
dessins. Les touristes _________ (aller) le voir, le _________ (photographier)…
C’ _________ (être) comme un monument et il _________ (sembler) éternel. Et
puis, pendant l’été de 1989, les choses _________ (changer). Des milliers Allemands de l’Est _________
(s’échapper) en passant par la Hongrie. Alors, le gouvernement de la RDA _________ (décider) de
supprimer les contrôles entre les deux Allemagnes et on __________ (commencer) à démolir le mur. Ce
jour-là, le monde _________ (prendre) conscience qu’une nouvelle époque _________ (commencer). Je
m’en souviens très bien parce que ça __________ (être) le plus beau jour de ma vie.

Act.4. Rédigez un article sur un passage de l’histoire du Mexique.

COMPRENDRE UN FAIT DIVERS
Act.5. Lisez les quatre faits divers ci-dessous et relevez les réponses aux
questions: Qui ?, Quoi ?, Où ?, Quand ?, Pourquoi ? Puis présentez-les à l’oral.

Un monsieur distrait
Les habitants du quartier
Foch ont été surpris hier
matin de voir Monsieur Blanc
se promener dans la rue en
pyjama.
Des
passants
curieux l’ont suivi jusqu’au
Lycée où il est professeur
d’anglais et où travaille
également sa femme. Au bout de cinq
minutes, il est sorti du lycée et il s’est
dépêché de rentrer dans l’immeuble où il
habite et où l’attendait sa concierge à qui il a
raconté sa mésaventure.
En descendant chercher le courrier, il avait
machinalement fermé la porte de son
appartement et il avait oublié de prendre les
clés. Il avait donc été obligé d’aller chercher
les clés de sa femme pour rentrer chez lui
car les clés qu’il avait laissées dans
l’appartement étaient celles que la concierge
lui avait prêté deux jours avant ! En fait, il
avait perdu ses clés quelques jours avant et
il n’avait pas encore fait les doubles !

9000 € par 5 € de récompense
Après leur journée de
travail, lundi dernier, 3
collègues quittaient leur
chantier lorsqu'ils ont
découvert par terre une
trousse.
Ils ont regardé à l'intérieur et ont trouvé de
l'argent liquide et des chèques, pour un
montant s'élevant à plus de 9000 euros.
Ils ont trouvé le nom du propriétaire sur les
chèques et se sont rendus chez lui pour
rendre l'argent. Récompense ?
" il nous a donné un pourboire de 5 euros
chacun" a indiqué l'un des trois ouvriers.

Un avocat s’endort
en pleine audience
Mercredi, un jeune homme comparaissait
au tribunal de Nancy, pour avoir fracturé
des voitures alors qu'il était en liberté
conditionnelle.
Son avocat, qui avait été désigné pour le
défendre, s'est endormi alors que le
président de la cour du tribunal
correctionnel relatait les faits.
Réveillé par le président,
l'avocat a nié s'être
endormi et a affirmé qu'il
se concentrait.
Finalement, il a été
remplacé par un confrère.
L'accusé a été reconnu coupable. Il a été
condamné à deux ans de prison dont 14
mois avec sursis.

En rentrant chez lui, il tombe
par la fenêtre du 4e étage.
Mercredi, vers midi, un homme se trouvait
devant la porte de son domicile, à Nice,
quand il s'est rendu compte qu'il n'avait pas
ses clés.
Il a donc décidé de rentrer par la fenêtre, en
passant par l'appartement de sa voisine du
dessus.
L'homme a chuté alors qu'il se trouvait au
quatrième étage.
Il a été hospitalisé
dans un état grave.

Act.6. Un homme victime et témoin d’un assaut bancaire est interviewé par un
journaliste de Faits Divers ; conjuguez les verbes à l’Imparfait ou P.C.
Journaliste-

Bonjour monsieur, vous _______ (être) dans la
banque quand elle _______ (être) attaquée n’est-ce
pas ? Vous pourriez me raconter comment

ça

_________ (se passer) ?
L’homme-

Bon, il _______ (être) 10 heures et il y _______
(avoir) plein de monde. J’ _______ (attendre) mon
tour avec ma femme quand j’________ (remarquer)
trois hommes qui _______ (faire) la queue devant moi
et qui _______ (avoir) quelque chose de bizarre car ils
_______ (ne pas se parler) entre eux mais en même
temps c’_______ (être) évident qu’ils _______ (venir)
ensemble et ils _______ (regarder) tout autour
comment s’ils _______ (chercher) quelque chose.

JournalisteL’homme-

Pourquoi vous _________ (ne pas prévenir) le gardien ?
Parce que c’_______ (être) seulement une impression, nous _______ (ne pas avoir)
pas de preuve pour les juger criminels et quand j’_______ (aller) le faire les bandits
________ (menacer) déjà la caissière.

JournalisteL’homme-

Qu’est-ce qui s’est passé alors ?
Ben, comme vous pouvez vous imaginez nous
________ (avoir) très peur, il y _______ (avoir)
des femmes qui _______ (s’être) mises très
nerveuses à cause de la situation et elles
_______ (pleurer).

JournalisteL’homme-

Comment ________ (être) avertie la Police ?
Il paraît que le gardien avait aussi remarqué le comportement étrange des trois hommes
et il __________ (téléphoner) à la Police.

Journaliste-

Les agents __________ (arrêter) deux voleurs mais ils _______ (ne plus avoir)
l’argent. Le troisième ________ (réussir) à s’échapper avec la caisse ; vous vous
souvenez comment il est ?

L’homme-

Bon, il _______ (être) assez grand, 1m75 je pense ; blond avec les cheveux courts et
frisés. Il _______ (porter) une veste grise, un chapeau et des lunettes noires.

Journaliste-

Merci monsieur.

Act.7. À vous! Rédigez un Faits Divers que vous avez lu au journal, entendu à la radio,
vu à la télé ou dont vous avez été témoin. Vous pouvez vous exercer au site :
http://cours.ifmadrid.com/LF/savoirf/w2_breves99.htm

COMPRENDRE UN TEXTE LITTÉRAIRE
Act.8. Observez les images puis lisez le 1er chapitre du Petit Prince d’Antoine de
Saint-Exupéry et répondez aux questions de la page suivante. Enfin, écoutez le chapitre et
vérifiez vos réponses.
Lorsque j’avais six ans j’ai vu, une fois, une magnifique image, dans un livre sur la
Forêt Vierge qui s’appelait « Histoires Vécues ». Ça représentait un serpent boa qui
avale un fauve.
On disait dans le livre : « Les serpents boas avalent leur proie toute entière, sans la
mâcher. Ensuite ils ne peuvent plus bouger et ils dorment pendant les six mois de
leur digestion ».
J’ai alors beaucoup réfléchi sur les aventures de la jungle et, à mon tour, j’ai réussi,
avec un crayon de couleur, à tracer mon premier dessin. Mon dessin numéro 1. Il
était comme ça :
J’ai montré mon chef-d’œuvre aux grandes personnes et
je leur ai demandé si mon dessin leur faisait peur.
Elles m’ont répondu « Pourquoi un chapeau ferait-il peur ? »
Mon dessin ne représentait pas un chapeau. Il représentait
un serpent boa qui digérait un éléphant. J’ai alors dessiné
l’intérieur du serpent boa, afin que les grandes personnes puissent comprendre. Elles ont toujours besoin
d’explications. Mon dessin numéro 2 était comme ça :
Les grandes personnes m’ont conseillé de laisser de côté les serpents boas ouverts ou fermés, et de
m’intéresser plutôt à la géographie, à l’histoire, au calcul et à la
grammaire. C’est ainsi que j’ai abandonné à l’âge de six ans, une
magnifique carrière de peintre. J’avais été découragé par l’insuccès
de mon dessin numéro 1 et de mon dessin numéro 2. Les grandes
personnes ne comprennent jamais rien toutes seules, et c’est
fatigant, pour les enfants, de toujours et toujours leur donner des
explications.
J’ai donc dû choisir un autre métier et j’ai appris à piloter des avions.
J’ai volé un peu partout dans le monde. Et la géographie, c’est exact,
m’a beaucoup servi. Je savais reconnaître, du premier coup d’œil, la Chine de l’Arizona. C’est très utile, si
l’on est égaré pendant la nuit.
J’ai ainsi eu, au cours de ma vie, des tas de contacts avec des tas de gens sérieux. J’ai beaucoup vécu chez
les grandes personnes. Je les ai vus de très près. Ça n’a pas trop amélioré mon opinion.
Quand j’en rencontrais une qui me paraissais un peu lucide, je faisais l’expérience sur elle de mon dessin
numéro 1que j’ai toujours conservé. Je voulais savoir si elle était vraiment compréhensive. Mais toujours elle
me répondait : « C’est un chapeau ». Alors je ne lui parlais ni de serpents boas, ni de forêts vierges ni
d’étoiles. Je me mettais à sa portée. Je lui parlais de bridge, de golf, de politique et de cravates. Et la grande
personne était bien contente de connaître un homme aussi raisonnable.

Questions :
1.

Qu’avez-vous aperçu dans le premier dessin après un regard rapide ?

2.

Que fait que le narrateur change d’avis sur son travail une fois adulte ?

3.

Quelle est l’opinion que le narrateur a sur les adultes ?

4.

Pourquoi pensez-vous que les adultes ne voient pas les choses comme les enfants ?

5.

Vous avez eu des expériences pareilles lorsque vous étiez enfant ?

Act.9. Complétez cet extrait du début du roman Attentat d’Amélie Nothomb en
conjuguant les verbes entre parenthèses au PC ou en Imparfait.
La première fois que je __________ (se voir) dans un miroir, je
_________ (rire) : Je _________ (ne pas croire) que

c’

_________ (être) moi. À présent, quand je regarde mon reflet, je ris : je
sais que c’est moi. Et tant de hideur a quelque chose de drôle. Mon
surnom _________ (arriver) très vite. Je _________ (devoir) six ans
quand une gosse me _________ (crier), dans la cour : « Quasimodo ! »
Fous de joie, les enfants _________ (reprendre) en chœur :
« Quasimodo ! Quasimodo ! »
Pourtant, aucun d’entre eux n’avait jamais entendu parler de Victor Hugo. Mais le nom de
Quasimodo __________ (être) si bien trouvé qu’il _________ (suffire) de l’entendre pour
comprendre. On _________ (ne plus m’appeler) autrement.

Act.10. Répondez aux questions à partir de l’extrait d’Attentat.
1.

D’après la lecture on peut penser que le narrateur est : a) beau

2.

Le ton du discours du narrateur est :
a) neutre

b) ironique

b) laid

c) passionné

3.

Définissez avec vos propres mots « la beauté ».

4.

Que pensez-vous de l’usage des surnoms ?

PROJET. Cherchez un livre de votre intérêt en Français Facile (niveau A1) et lisez-le.


Documentos relacionados


Documento PDF le passe 3eme partie
Documento PDF frances 3 formative finale
Documento PDF a00 lepetitnicolas book
Documento PDF francais i formative 2
Documento PDF francais 1 formative finale
Documento PDF fr1 unite 2


Palabras claves relacionadas